2 commentaires

  1. Posté par Sylvia le

    Il n’y a pas de mots pour nommer ces … barbares. Répugnant !

  2. Posté par miranda le

    TRES BONNE INITIATIVE
    IL est temps de tendre en miroir à ces hommes ce qu’ils ont fait. Qu’ils sachent que le monde entier a vu quels barbares ils ont pu être, est ESSENTIEL.

    Par contre, tant que ces religions, (l’islam n’est pas la seule religion à en comporter) qui parlent de « répudiation » d’autorisation à la lapidation et au mépris quotidien des femmes ne seront pas appelées A LA COUR EUROPEENNE OU A LA COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE les femmes seront toujours les victimes de ces textes. Surtout dans les temps de régression économique et culturelle.

    Je pense que toutes les femmes du monde qui vivent la discrimination sur cette terre à cause de la religion doivent se rendre à ces cours de justice ET AVEC LES LIVRES « SAINTS » CAUSES DE LEUR SOUFFRANCE, DANS LEURS MAINS. Et que soient appelés à la barre tous ceux qui sont au service de ces textes ET QUI NE VEULENT PAS LES EPURER.

    J’attends ce moment avec impatience. J’ai participé aux luttes dans le passé. J’espère que les jeunes femmes (de tous les pays) vont enfin se réveiller , y compris en occident parce que ces dernières risquent d’ entrer malgré elles, dans une phase de « soumission non voulue à l’Islam ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.