Un commentaire

  1. Posté par aldo le

    Un oui cinglant à NO-BILLAG. Parce que pour maintenir la cohésion nationale, il faudrait des radios et TV mixtes qui nous parlent dans nos langues nationales et même nous les apprennent et nous aident à les maintenir. Donc bien moins chères que les pillages d’aujourd’hui. Pour mesurer toute la fausseté des arguments « cohésion nationale » éructés par des Cesla & Cie qui s’approprient des mots qu’elles dégueulent en temps normal, juste pour donner le change, il n’y a qu’à téléphoner à l’Office fédéral de justice. Et là surprise, la cohésion nationale ne parle que l’allemand et c’est le genre de cruche indigente du P.S. pistonnée et propulsée par la Sommaruga qui vous répond. Quand un Etat balance 1 MILLIARD, 300 MILLIONS pour la cohésion étrangères de l’Europe et qu’il n’est pas foutu d’avoir des téléphonistes multilingues, on peut être certain que des criminels idéologiques sont dans la place et font n’importe quoi. Pour les pendre il va y avoir un gros boulot en perspective.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.